Recherche...

Une maison bien pensée

Retour à la liste des articles

Commune de Dunkerque

Nord, France
Social / 01 juin 2014 / ID Magazine #7

Une maison bien pensée

Une maison bien pensée

​La ville de Dunkerque a souhaité une plus grande proximité de services publics, dans des quartiers où la population est parfois plus en difficulté, et s’est interrogée sur l’opportunité de regrouper dans un même lieu différentes entités au plus proche des habitants. Sa Maison des Services Publics ouvrira en septembre prochain dans un bâtiment bien pensé et au terme d’une collaboration intelligente entre les différents services utilisateurs. 

La ville, propriétaire du bâtiment, y installe une mairie de quartier et une brigade de police municipale. Le bâtiment est également mis à disposition du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et de l’ADUGES(1) qui anime la maison de quartier et le multi-accueil. Les différents services ont très tôt souhaité apprendre à se connaître pour penser ensemble le fonctionnement du nouvel établissement et l’utiliser au mieux. Les particularités de chacun des organismes ont été prises en compte, leurs métiers et leurs dispositifs d’accueil du public, afin que l’architecte d’intérieur puisse penser les espaces de travail et les axes de circulation. Les utilisateurs de la nouvelle Maison des Services Publics bénéficieront d’un unique point d’accueil indiquant les codes de couleurs par service, point de départ de tracés au sol menant aux différentes entités. Dynamique et pédagogique, cette signalétique permet aux personnes en situation de handicap de se repérer, grâce aux contrastes colorimétriques forts ou aux personnes mal à l’aise avec la lecture, de suivre la couleur qu’on leur aura indiquée. Elle montre, enfin, la parfaite cohérence de répartition des services qui évite que les particularités de chacun ne se diluent dans le projet global : de la convivialité de la maison de quartier aux exigences d’efficacité et de discrétion des services du CCAS, par exemple, les spécificités de chaque service sont parfaitement identifiées. 

Outre l’intérêt d’installer dans un même bâtiment plusieurs services publics, l’innovation réside aussi dans la rationalisation des espaces : les mètres carrés utilisés sont finalement inférieurs à ceux que les services occupaient tous séparément. Cette mutualisation favorise la coopération entre les services et leur synergie pour réussir une vraie plus-value pour les habitants. Le projet a notamment permis de revisiter de nombreuses fonctions et fiches de postes, et d’assouplir et de décloisonner certains principes de fonctionnements.

 Hélène Braeuner

Retour à la liste des articles