Recherche...

Une mairie en basse consommation

Retour à la liste des articles

Commune de Staffelfelden

Haut-Rhin, France
Environnement / 11 novembre 2013 / ID Magazine #1

Une mairie en basse consommation

Une mairie en basse consommation

​Il y aurait pu y avoir d’autres priorités sur la commune, mais il y avait une vraie nécessité, celle de réhabiliter la mairie. Profitant de l’opportunité d’être commune pilote, Staffelfelden a su mobiliser les subventions pour conforter son plan de financement…, et aller bien au-delà d’une seule opération de rénovation pour faire de la mairie un Bâtiment Basse Consommation (BBC)

En poste depuis fin 2005, la première mission de la DGS, Marie Sauve, s’est portée sur la réhabilitation de la mairie, construite dans les années 70 et devenue une véritable « passoire » énergétique. C’est au même moment que, dans un souci de développement « urbanistique » de la commune, les élus ont souhaité lancer la révision du POS en PLU. Résolument tournés vers une approche environnementale de l’urbanisme, ils ont sélectionné un cabinet particulièrement sensibilisé sur ces questions de gestion économe des ressources, quelles qu’elles soient, y compris du foncier. Cela a, d’ailleurs, été le point de départ d’un changement de vision qu’ils pouvaient avoir du développement de leur territoire. Il s’agissait du premier PLU avec approche environnementale de l’urbanisme initié en Alsace et qui va conduire à une nouvelle approche de la rénovation de la mairie qui deviendra de fait le premier bâtiment public en Alsace à être chantier pilote et réhabilité en BBC avec des partenariats très importants (Europe, Etat, ADEME, Région, Département). Premier chantier aussi pour les entreprises retenues pour cette réhabilitation qui avaient peu de savoir-faire en la matière. Aussi, de travailler en BBC nécessitera une coordination fine dans les interventions des différents corps de métiers.

Après avoir remplacé les deux chaudières existantes par une chaudière à condensation gaz unique, et procédé à l’installation d’une ventilation double-flux avec récupération de chaleur, le gros des travaux (et phase délicate) portera sur l’étanchéité à l’air du bâtiment, avec en particulier la pose d’un film freine-vapeur étanche à l’air sur l’ensemble de la surface des parois intérieures. En effet, l’efficacité énergétique de ce type de process passe par l’étanchéité à l’air de l’enveloppe, et ce, quelle que soit le type de construction. « L’air étant le meilleur isolant, isoler c’est bien ; Rendre étanche à l’air, c’est mieux ! » avertit Marie Sauve. 

Après une année de fonctionnement, les résultats vont au-delà des attentes et des objectifs visés. 

 Daniel Simon

Retour à la liste des articles