Recherche...

La commande publique ouverte aux producteurs

Retour à la liste des articles

Bernard Farinelli

Directeur du développement local

top manager

Technologie

contact

Puy-de-Dôme, France

Technologie / 01 février 2014 / ID Magazine #3

La commande publique ouverte aux producteurs

Top Manager
La commande publique ouverte aux producteurs

Convaincu du rôle économique essentiel que représente l’activité agricole sur son territoire, le Conseil général du Puy-de-Dôme a décidé de miser sur l’économie de proximité. Avec Agrilocal63, sa plateforme d’achat en ligne, la voie est largement ouverte, faisant de nombreux émules sur le territoire national. 

Depuis octobre 2012, le concept novateur d’Agrilocal63 fait tâche d’huile, démontrant, s’il est besoin, que des réponses nouvelles peuvent se trouver au coeur des territoires, en prise avec la réalité, à travers un soutien direct aux agriculteurs et aux entreprises locales, des repas de qualité et une traçabilité des produits et une commande publique simplifiée. Le dispositif, gratuit pour ses utilisateurs, vrai projet collectif, mobilise les acteurs du territoire et permet de dynamiser tout un secteur économique et social du département. 

Une connexion du local au national 

Mise en place par les Conseils généraux du Puyde- Dôme et de la Drôme, la plateforme Agrilocal a pour originalité d’être transposable à tous les départements de France. Pour promouvoir et accompagner le développement de ce système à l’échelle nationale, via les Départements, une association a, d’ailleurs, vu le jour, à l’initiative des Conseils généraux du Puy-de-Dôme et de la Drôme. Elle compte, à ce jour, 13 Départements membres et une quinzaine d’autres Départements devrait rapidement la rejoindre. Dès sa création, Agrilocal a tout de suite suscité l’intérêt des Pouvoirs publics pour que ce système se généralise sur toute la France. De par leur taille et leur proximité avec les acteurs des territoires, leurs relations étroites avec les communes et leurs groupements, les Départements sont les mieux placés pour faciliter ce rapprochement entre producteurs locaux et gestionnaires des établissements publics. L’intérêt est aussi de pouvoir mutualiser cet outil avec les départements voisins. C’est dans cet esprit, par exemple, que s’inspirant des démarches des départements de la Drôme et du Puy-de- Dôme, les Conseils généraux limitrophes de l’Allier, de la Corrèze et de la Creuse ont décidé, à leur tour de déployer Agrilocal sur leur territoire. À terme, la base de données des fournisseurs sera accessible à tous les restaurants adhérents au dispositif : le gestionnaire du restaurant du collège de Saint-Éloy-les-Mines pourra facilement passer commande à des producteurs du sud de l’Allier. Tandis que les agriculteurs des Combrailles pourront vendre leur production à des restaurants collectifs creusois ou corréziens. 

Le ministère de la Défense teste Agrilocal63 

Après plus d’un an de fonctionnement, la plateforme d’achat en ligne Agrilocal63, développée par le Conseil général du Puy-de-Dôme poursuit sa progression. Le concept de ce site Internet réservé à la commande publique de produits alimentaires séduit aujourd’hui l’Armée qui a choisi de le tester pour ses groupements de soutien aux bases de défense de Clermont-Ferrand et Valence. Un premier bilan de cette expérimentation a été réalisé, lors de la première Assemblée générale de l’Association Nationale Agrilocal, le 22 janvier dernier. Ayant la volonté de venir en aide aux PMEPMI, le Ministère de la Défense a donné consignes aux services achats de deux des six Groupements de Soutien aux bases de Défense de Clermont-Ferrand et Valence qui sont au contact direct des unités 92e RI et 13e BSMAT pour Clermont de s’approvisionner en partie via Agrilocal63. Les restaurants et cantines concernés accueillent quotidiennement plus de 4 000 bénéficiaires (civils et militaires), répartis sur six points de restauration. L’utilisation de ce dispositif qui vient en complément des marchés passés au niveau national avec l’Économat des Armées (l’EDA est l’organisme principal des armées pour l’approvisionnement en denrées en métropole, mais également en opérations extérieures), permet de soutenir les producteurs locaux et en particulier les PME-PMI dans le strict respect du code des marchés publics (mise en concurrence systématique, computation des seuils financiers, traçabilité et archivage des commandes). Il permet d’améliorer la qualité des menus, en permettant l’approvisionnement en produits locaux, frais et de saison. Les premières commandes ont été passées par le groupement de Clermont-Ferrand en fin d’année 2013 et les premiers retours sont très positifs : facilité de commande et de livraison, tarifs intéressants, très bonne qualité des produits, contacts cordiaux avec les producteurs (etc.). D’autres consultations sont en cours, montrant l’intérêt pour ce dispositif innovant et de plus en plus de départements utilisent ou souhaitent utiliser Agrilocal. 

Restauration touristique 

Une ouverture du dispositif aux établissements du secteur touristique (hôtels, restaurants, villages de vacances, etc.) engagés dans des démarches qualité (Logis de France, Toques d’Auvergne, Maître Restaurateur, Tourisme et Terroir, Fait Maison, etc.) permet d’accéder à l’offre de produits Agrilocal63. 

Objectif 500 000 euros de retombées directes

Depuis son démarrage, Agrilocal63 représente un chiffre d’affaires d’environ 100 000 euros, avec des volumes de 3t de viande, de boeuf, 17 000 yaourts... 70 % de ce chiffre d’affaires correspondent aux produits carnés et laitiers. Sur un budget denrées alimentaires des collèges puydômois de 5 millions d’euros, l’objectif du Conseil général est de faire en sorte que 10 % de ce budget passe par Agrilocal, soit 500 000 euros de retombées directes pour les agriculteurs, en l’occurrence, la moitié du budget de la politique départementale agricole. Sans parler des marchés sur les maisons de retraite, les cantines scolaires, etc. qui ne sont pas pris en compte, Agrilocal offre un potentiel de débouchés et une source de revenus supplémentaires pour les agriculteurs, tout en créant de la valeur ajoutée sur le territoire. A travers Agrilocal, le Conseil général apporte des réponses structurelles plutôt que conjoncturelles et joue ainsi son rôle de collectivité de proximité et de solidarité territoriale. 

Daniel Simon

Retour à la liste des articles