Recherche...

Des drones testent les maisons

Retour à la liste des articles

Laëtitia Poeydomenge

animatrice du Plan Climat Energie Territorial

top manager

Technologie

Communauté d’agglomération : Grand Dax

  • Christian Berthoux
  • Vice-président en charge de la protection, de la mise en valeur de l'environnement et du plan climat énergie territorial.
Technologie / 01 février 2015 / ID Magazine #14

Des drones testent les maisons

Parce qu’il est moins contraignant et moins coûteux que l’hélicoptère ou encore l’avion, il offre aujourd’hui d’innombrables services aux collectivités. C’est cette argumentation que le comité d’experts d’ID a retenu pour déterminer le Top Manager du mois…

En l’occurrence Laetitia Poeydomenge, animatrice du Plan climat énergie territorial de la Communauté d’agglomération du Grand Dax qui a mené en décembre dernier une opération de thermographie aérienne par drone, dans le cadre du Plan climat énergie territorial (PCET), justifiant son choix ainsi : « outre les critères économiques et de maniement, l’utilisation d’un drone permet de fournir des mesures plus fines et plus précises, ce qui assure pour les suites à venir de précieuses données pour les usagers ». Parmi les nombreuses applications que les drones peuvent apporter aux collectivités, la thermographie, pour analyser les zones de pertes énergétiques sur un bâtiment, arrive en bonne place. Exemple avec la Communauté d’agglomération du Grand Dax qui a mené cette opération en décembre.

Un drone pour une mesure plus fine

Tout début décembre, un objet volant tout à fait identifié a survolé certaines maisons de Dax et Narrosse. Dans le ciel dacquois, un drone, muni d’une caméra thermique, a, en effet, pris des clichés dans le cadre d’une opération de thermographie aérienne. L’objectif : cibler les zones de déperdition d’énergie des habitations survolées. « L’utilisation d’un drone permet de fournir des mesures plus fines », note Christian Berthoux, vice-président du Grand Dax, notamment en charge du Plan climat énergie territorial. 

Top Manager
Des drones testent les maisons

L’engin a survolé trois quartiers et pris des photos des toitures de plus de 150 maisons. « Le drone offre une meilleure précision que la thermographie aérienne par avion », ajoute Laetitia Poeydomenge, animatrice du Plan climat énergie territorial du Grand Dax. Pour mener à bien ces mesures, la collectivité a fait appel à une société dacquoise, Altispot, spécialisée dans la photographie aérienne par drone. 

L’opération sur le terrain

La société est intervenue à plusieurs reprises, au mois de décembre. Pour récolter des mesures exploitables, l’opération doit, en effet, être menée en hiver, lorsque les chauffages sont en fonctionnement. « Le survol a été réalisé de nuit, entre 5 h 30 et 7 h 30, avant le lever du soleil », précise Laetitia Poeydomenge. L’activité est particulièrement encadrée. « Il nous a fallu réunir plusieurs autorisations, notamment celles de la Préfecture et de la base d’hélicoptères ». Les habitants concernés ont également été prévenus en amont. Par mesure de précaution, ils ont été invités à rester chez eux et les rues concernées ont été coupées, le temps de l’opération de survol. Une fois dans les airs, le drone a donc ciblé chaque toiture pour les immortaliser, avec une caméra thermique. « Au sol, nous avons pu suivre en temps réel les opéraions, car les images sont directement transmises sur un ordinateur portable », explique Laetitia Poeydomenge. 

Une étude ciblée 

Les 151 habitations survolées n’ont pas été choisies au hasard. Le choix répond à plusieurs critères :

∙ Ces logements étaient identifiés comme prioritaires dans le cadre de l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah).

∙ Il s’agit de maisons individuelles construites avant 1970.

∙ Les conditions de vol pour un drone sont réunies : absence de réseaux aériens, etc.


Et après ? 

La prise de photos aériennes a été doublée avec des clichés au sol des façades, toujours en utilisant une caméra thermique. Avec l’ensemble de ces données, un rapport individuel va être réalisé et remis à chaque propriétaire, au cours d’une réunion publique. Les rapports sont en ce moment en cours de rédaction. La réunion est prévue au printemps. Au-delà des photos et des observations des experts sur l’enveloppe du bâti, le rapport abordera également « les aides financières qui peuvent être versées aux propriétaires dans le cadre de travaux de rénovation énergétique », explique Christian Berthoux. L’objectif est « d’informer au mieux les propriétaires et de leur donner toutes les clés pour mener, s’ils le souhaitent, des travaux de rénovation énergétique ». Cette opération permet donc avant tout de sensibiliser les riverains aux enjeux énergétiques et d’apporter un conseil sur une possible rénovation du logement. 

Pierre-Laurent Pizy

Retour à la liste des articles