Recherche...

La route qui produit de l’énergie

Retour à la liste des articles
Environnement / 20 novembre 2015 / ID Magazine #22

La route qui produit de l’énergie

​Dorénavant, la route ne sert plus seulement à faire circuler des véhicules, elle fournit également de l’énergie. Une innovation de taille rendue possible grâce à des dalles ultra-performante et résitantes.

La route qui produit de l’énergie

Le groupe Colas a dévoilé mi-octobre son nouveau produit Wattway, véritable révolution dans le domaine routier. Fruit de 5 années de recherche et développement, ces dalles « nouvelle génération » forment un revêtement routier photovoltaïque unique au monde. Ces panneaux implantés dans les routes permettront de produire de l’énergie et d’alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways, mais aussi les logements, les bureaux, etc.

Les performances annoncées par le groupe et l’Ademe prouvent les perspectives de cette nouvelle technologie. Par exemple, 20 m² de chaussée Wattway suffisent à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage), et grâce à 1 km linéaire de route équipée de ces dalles, il est possible d’éclairer une ville de 5 000 habitants.

Le procédé

Les dalles sont composées de cellules photovoltaïques. Particulièrement fragiles, elles sont enrobées dans un substrat multicouche pour les protéger. Ces cellules captent l’énergie solaire et produisent ainsi de l’énergie.

Ces dalles de quelques millimètres d’épaisseur résistent au passage répété des véhicules et sont antidérapantes. Elles peuvent être directement posées sur la chaussée, sans travaux de génie civil, ce qui représente un avantage de taille pour les collectivités.

Des sites pilotes seront bientôt mis en place en partenariat avec des collectivités locales ou des entreprises privées, avant une commercialisation plus large.

Les chiffres :

15 m² de dalles permettent d’alimentent les feux de signalisation d’un carrefour

20 m² de dalles Wattway suffisent à alimenter un foyer

1 km de route permet l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants.


Pierre-Laurent Pizy.


Retour à la liste des articles