Recherche...

Le « trésor de Saint-Louis » est dans l’assiette

Retour à la liste des articles

Saint-Louis

Social / 15 décembre 2015 / ID Magazine #23

Le « trésor de Saint-Louis » est dans l’assiette


Dans le but de promouvoir les produits locaux, la Ville de Saint-Louis a noué un partenariat avec l'association des commerçants. Ensemble, ils ont créé un label « Saint-Louis / Alsace » Cette initiative avait reçu un Territoria d'or dans la catégorie « Valorisation du patrimoine » en 2014. Depuis, le label n'a cessé de se développer.


Le « trésor de Saint-Louis » est dans l’assiette

​Promouvoir les produits locaux

La ville de Saint-Louis, en Alsace, fourmille d'artisans confectionnant des produits de grande qualité. Pour les faire connaître au plus grand nombre, la commune a lancé son propre label. « L'idée du maire était de valoriser les métiers de bouche à Saint-Louis », explique Marie-Astride Muller, directrice générale des services de Saint-Louis.

La création d'un label est apparue comme l'outil idéal pour mettre ces produits sur le devant de la scène.

Le processus de labellisation

Mais tout était à imaginer. « Nous sommes partis d'une feuille blanche », concède la DGS. Pour s'assurer du succès de la démarche, la collectivité s'est tout naturellement rapprochée des Vitrines de Saint-Louis, l'association des commerçants de la ville.

La première étape fut d'établir un cahier des charges, et de déposer la marque « Trésors de Saint-Louis » à l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle).

Plusieurs critères ont ainsi été définis pour obtenir le précieux sésame. « Le principal critère est la conception et la réalisation locale du produit. Dans la mesure du possible, nous privilégions les matières premières issues des circuits courts ». L'originalité des produits et leur saveur, bien entendu, rentrent en ligne de compte.

Un jury de professionnels a ensuite gouté ces spécialités locales, et décider de leur attribuer ou non le label.

Pour sceller ce partenariat entre les artisans et les acteurs de ce label, chaque artisan labellisé a signé une charte de qualité qui rappelle les 6 grands engagements : le savoir-faire, la qualité, le goût, la tradition, l’originalité et l’innovation.

Une nouvelle campagne de sensibilisation

Face au succès de la démarche, la ville a initié en 2015 une nouvelle campagne de labellisation. En avril, le jury s’est de nouveau réuni. « Nous avons étendu le dispositif aux restaurateurs, qui pouvaient ainsi faire labelliser certains de leurs plats. », souligne Marie-Astride Muller.

15 nouveaux produits, proposés par 10 artisans, ont reçu le label.

Ces produits sont disponibles dans les commerces proposant ces produits labellisés, mais les clients peuvent également se rendre sur Internet pour acheter ces produits. Un « Grand panier Trésors de Saint-Louis » permet également de découvrir une sélection de ces gourmandises. Les achats sont ensuite à retirer dans l’un des 11 commerces participants.

« Toute cette démarche est très appréciée des artisans, qui peuvent ainsi faire la promotion de leurs savoir-faire », conclut Marie-Astride Muller. 

Les chiffres :

Le budget :

∙ La Ville a engagé 3 541 € pour déposer la marque à l’Inpi ((Institut national de la propriété industrielle)

∙ Les Vitrines de Saint-Louis ont pris en charge :

- stickers et visuels : 1 487,82 €

- publicité dans le magazine de Noël 2014 : 540 €

- achat paniers et rubans : 380 €

- photos produits : 950 €

- création page internet et vente à distance : 2 000 €

Pour un total de 5 357,82 € TTC

26 produits labellisés et 3 plats labellisés chez les restaurateurs

12 artisans ont obtenu le label

Pierre-Laurent Pizy


Retour à la liste des articles