Recherche...

Les habitants ont leur mot à dire

Retour à la liste des articles

Commune de Metz

  • Thomas Scuderi
  • Maire adjoint en charge de la démocratie participative
Économie / 15 décembre 2015 / ID Magazine #23

Les habitants ont leur mot à dire

​A Metz, la Ville a lancé en 2014 la première édition du budget participatif. Le succès de cette initiative a encouragé la municipalité à se relancer dans l’aventure en 2015.

Les habitants ont leur mot à dire

​Une expression de la démocratie participative

« Cette démarche entre dans une logique de démocratie participative », souligne Thomas Scuderi, maire adjoint en charge de la démocratie participative. « Dans cette démarche, les habitants sont vraiment à la manœuvre ».

Avec le budget participatif, les habitants et usagers de la ville sont invités à proposer des idées d'investissement pour améliorer leur cadre de vie. « Ils sont forces de propositions. L’idée est de nouer du lien et de co-construire des projets », ajoute l’élu.

Le processus de décision

De l’idée de départ à la réalisation du projet, tout un processus permet d’impliquer les habitants – notamment à travers les comités de quartiers – aux différentes étapes de ce budget :

∙ Les idées de projets : durant les mois de mars et avril 2015, les Messins ont été invités à proposer des idées pour améliorer le cadre de vie dans leur quartier ou dans toute la ville. Durant cette période, pas moins de 713 idées ont été déposées sur le site Internet dédié au budget participatif de la ville.

∙ L’étude des dossiers : ces 713 idées sont passées au mois de mai entre les mains des services de la Ville « pour voir si elles entraient dans le cadre des compétences de la ville et pour étudier leur faisabilité ». Les projets ont été classés en 4 catégories : réalisable, non réalisable, déjà prévue ou hors du cadre du budget participatif. Les idées réalisables ont fait l'objet d'un premier chiffrage pour établir une estimation du coût. A l’issue de cette phase d’étude, 148 dossiers ont été classés parmi les « réalisables ».

∙ La discussion autour des propositions : dans un souci de transparence, la ville de Metz a publié sur internet son classement, en apportant une réponse argumentée à chacune des 713 propositions.

Concernant les idées définies comme réalisables, celles-ci ont été discutées lors de réunions entre comités de quartier, habitants et services. Elles ont ainsi été affinées pour devenir des projets dotés d'un coût prévisionnel précis.

∙ L’avis des habitants : dans un quatrième temps, les internautes ont pu donner leur avis sur le site Internet. « Ceci est une nouveauté par rapport à l’année dernière », précise Thomas Scuderi. 650 internautes ont ainsi participé au choix, « à titre consultatif ».

∙ Le classement pour prioriser les actions : Sur la base des avis des internautes notamment, les projets ont été classés par ordre de priorité lors de réunions publiques dans les quartiers. « Il s’agit d’un bel exercice démocratique et citoyens, avec des choix à faire », constate l’adjoint en charge de la démocratie participative.

Le 12 novembre dernier, lors d'une grande réunion à l'Hôtel de Ville, l'ensemble des habitants ont désigné les propositions à réaliser en 2016. Au final, 51 propositions pour les quartiers et 5 projets inter-quartiers ont été retenus.

Les projets retenus

Installer des ruches sur les toits des bâtiments et des immeubles, implanter une fontaine à eau au Plan d’eau, proposer du matériel de Fitness d’extérieur au parc de la Seille, poser des bancs ou des arceaux à vélo à différents endroits de la ville…Les projets sont nombreux et ont un objectif principal : améliorer le quotidien et le cadre de vie des habitants.

« Nous constatons une évolution dans le type de projets proposés par rapport à l’année dernière. En 2014, nous étions davantage sur des projets sur la vie de quartier, avec des actions qui ont des incidences au pied de l’immeuble. Cette année, davantage de propositions revêtent un intérêt général plus marqué ».

Une enveloppe budgétaire dédiée

Qui dit budget dit enveloppe budgétaire…Comme l’année dernière, la Ville a consacré 1 millions d’euros au budget participatif, avec 80 000 € pour chacun des 11 quartiers, et 120 000 € pour les projets interquartiers.

« Les propositions financées sont des investissements de quartier. L’ensemble de ces projets doivent être réalisés dans l’année ». Un vrai défi pour les services de la Ville ! Mais un défi tenu. « Sur les 47 projets de l’année dernière, 44 sont en cours de finalisation…En ce moment, nous enchaînons les inaugurations », conclut Thomas Scuderi. 

Les chiffres :

Budget participatif : 1 millions d’euros :

- 880 000 € pour les projets de quartiers (80 000 € pour chacun de 11 quartiers messins)

- 120 000 € pour les projets inter-quartiers

L’édition 2015 :

713 idées proposées

148 projets réalisables

57 projets retenus :

∙ 51 pour les quartiers

∙ 5 inter-quartiers

Coût des projets : de 45 € à 150 000 €


Pierre-Laurent Pizy


Retour à la liste des articles