Recherche...

Les achats responsables privilégiés

Retour à la liste des articles
Économie / 04 février 2016 / ID Magazine #24

Les achats responsables privilégiés

​La communauté d’agglomération du Pays de Grasse a reçu un Trophée de la commande publique. Cette récompense distingue la politique d’achats responsables de la collectivité.

Les achats responsables privilégiés

​Un contexte global

Depuis plusieurs années déjà, la communauté d’agglomération du Pays de Grasse œuvre pour mener à bien une politique d’achats responsables. « Il ne s’agit pas de travailler seulement sur la partie environnementale », explique André Laurent, Directeur général des services de la collectivité. « L’action s’inscrit en effet dans un cadre beaucoup plus large ».

Les premiers pas de cette politique d’achat durable sont faits dès 2006. Plusieurs plans d’actions sont également mis en place au sein de la communauté d’agglomération : une charte pour l’environnement en 2006, un Plan local énergie et environnement en 2007, un contrat local de développement de l’Economie sociale et solidaire en 2012, ou encore un Plan climat énergie en 2013.

Des actions ciblées

C’est donc dans ce contexte que la collectivité, et plus particulièrement le service de la commande publique, a élaboré un plan « achats durables », décliné en 7 actions principales (lire ci-contre). « Nous avons souhaité développer une démarche qui soit environnementale, mais également sociale », insiste le DGS de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse.

Les outils à disposition pour tendre vers des achats responsables sont nombreux : « un comité de pilotage regroupant notamment les chefs de services de la commande publique, de l’ESS (Economie sociale et solidaire) ou encore de la maîtrise de l’énergie a été mis en place ». Un facilitateur de clauses sociales a également été recruté.

Un programme d’information et de sensibilisation, des guides, des indicateurs ou encore l’organisation d’un salon régional des achats responsables viennent compléter ce dispositif.

Sur le terrain

Concrètement, cette politique volontariste s’inscrit notamment dans le cadre des marchés publics de la collectivité. « Nous intégrons dans l’ensemble de nos marchés des clauses sociales et environnementales contraignantes », souligne André Laurent. Pour le volet social, cela se traduit par exemple par des heures d’insertion sociale sur les chantiers de la collectivité.

« L’action est également menée au quotidien et notamment pour les marchés de fourniture ». Un exemple parmi d’autres : l’abandon par la collectivité des gobelets jetables. Plus globalement, la communauté d’agglomération privilégie les produits issus de l’agriculture locale, biologique et du commerce équitable, favorise les circuits courts et limite les consommations d’énergie, de déchets, d’emballages, etc.

Des résultats

L’action porte ses fruits. « Nous constatons un véritable effort des entreprises concernant les clauses environnementales et sociales dans nos marchés, car elles savent que ces critères sont essentiels pour nous », indique le DGS.

Les résultats se font également sentir dans le domaine des consommations d’énergie. Ainsi, le contrat de performance énergétique a permis de réduire de 44% les gaz à effet de serre émis par 14 bâtiments de la collectivité et de 24,7% leur consommation énergétique.

Enfin, en matière de clauses sociales, la communauté d’agglomération cumule, en 2014, près de 40 000 heures d’insertion. Cela représente 122 personnes, 26 entreprises et 137 contrats.

Les chiffres :

7 actions développées dans le cadre de la politique d’achats responsables :

∙ Mobiliser et sensibiliser les élus, les acheteurs et les fournisseurs concernés

∙ Programmer annuellement les familles et les catégories d’achats à examiner au regard du développement durable

∙ Analyser les besoins et les pratiques des services

∙ Définir annuellement des objectifs par famille et catégories d’achats

∙ Lancer un marché test (traiteur)

∙ Proposer des formations sur les achats durables

∙ Communiquer et partager notre expérience

35% de marchés durables attribués

Pierre-Laurent Pizy


Retour à la liste des articles

Voir les articles de ce magazine